La fin des équipes professionnelles

Description de votre premier forum.

La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 01 Juillet 2014, 12:36

LA FIN DES ÉQUIPES PROFESSIONNELLES

1) LES DÉBUTS

En 1932, la Fédération Française de Football Association gère, en plus de la Coupe de France, plusieurs championnats : équipe première & réserve (à travers ces Ligues), Militaire, Corpo, Universitaire & Scolaire. Chacun de ces championnats possèdent sa propre pyramide (hiérarchie du championnat), et sont donc indépendant les uns des autres. Pour contrer l'amateurisme marron, une nouvelle épreuve voit le jour, le Championnat de France Professionnel.
Des sociétés sont alors autorisé à utiliser des joueurs professionnels dans une équipe, qui participera au championnat nouvellement crée.
Formé à la manière des franchises américaines des clubs sportifs, mais à la sauce française, c'est belle et bien la Fédération qui décide, avec une commission mise en place à cette effet, des clubs autorisés à participer à ce championnat. Le rassemblement de ces clubs participants au championnat professionnel prend d'ailleurs le titre de GCA (Groupement des Clubs Autorisés). C’est l'ancêtre de la LFP d'aujourd'hui.
Plusieurs conditions sont impératives : une seule équipe pro par société, obligation de participer à la Coupe de France (en place de l'équipe amateur), pas plus de quatre, puis trois, joueurs étrangers (ça évoluera), posséder une équipe première & seconde participant au championnat de sa Ligue, et porter le nom de sa société. En effet, plusieurs clubs ont modifiés le titre de leur équipe professionnelle (CAM en FC Metz, RCF en RCP, SUL en FC Nancy,...); le nouveau titre doit également être celui de la société, et donc des équipes amateurs...
Ce championnat professionnel débutera sur un niveau, avant d'adopter un second niveau (et un troisième même avant guerre).
Les équipes professionnelles des clubs autorisés sont abolies pendant la guerre. Un championnat de 16 équipes régionales professionnelles (façon «Lens-Artois») prend la relève, vite oublié à la libération...
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 24 Août 2014, 18:21

2) NOTA

- avant 1971, l'équipe première amateur de toutes les sociétés affiliées à la Fédération est l'équipe 1. C’est ce statu qui lui permet de jouer en DH, puis à partir de 1948, d'accéder au Championnat de France Amateur. Elle n'est en aucun cas une équipe réserve de l'équipe professionnelle, aucun joueur qualifié de «professionnel» ne pouvant jouer dans le championnat amateur...
L’équipe professionnelle des clubs autorisés est bien sur l'équipe 1 de sa pyramide (tout comme l'équipe première Junior du club qui est l'équipe 1 de sa pyramide), mais étant la seul équipe du club, elle ne porte pas de numéro; on la désigne souvent «équipe pro» ou «(p)»; (dans le style «Metz pro face à Nancy 1»).
Il faut bien comprendre que l’équipe «pro» est une équipe en plus pour un «club autorisé», et pas une substitution de l’équipe 1.

- le CFA (entre 1948 & 1971) n'a jamais, au non jamais, été le troisième niveau national français. Tous comme la Division Nationale professionnelle, la Nationale A corporative, ou la Première Division féminine, c'est le plus haut niveau de sa pyramide. Si c'était le cas, alors actuellement la Ligue 1 serait le 5° ou 6° niveau national... derrière …le championnat féminin. En effet, ces dernières mènent en Ligue des Champions par 2 victoires à 1... Eh, oui... on ne mélange pas les torchons & les serviettes...

- avant 1971, il n'y a jamais eu de promotion/relégation entre les championnats professionnels et amateur (les pyramides sont bel et bien distinctes). La création ou la démission d'une équipe professionnelle n'a aucune influence sur la vie de l'équipe premières du club (ni celle des réserves).
Théoriquement....
Dans les faits, la Fédération a, dans les années ’60, promu jusqu'en CFA, l'équipe première (amateur) d'une société quittant le championnat professionnel; exemple de Forbach en 1966, dont l'équipe première, 2° de PH, accède en CFA; idem pour Lille et les autres clubs abandonnant le professionnalisme en 1969.
Cette politique de promotion reviendra plus tard (après 1971), lors du premier accès en D1 d'un club. Son équipe réserve est alors promu en D3; exemple de Laval en 1976, de Rouen en 1977,...

- il n'y a jamais eu de fusion entre les sociétés du Toulouse FC & du Red Star, en 1967; je vois mal les cadets du club fusionné faire un entrainement sur deux à Toulouse, puis à Paris... c'est juste un changement d'adresse de l'équipe pro, qui déménage de Toulouse à Saint-Ouen (avec son entraineur). C’est cela une franchise...
Idem pour Sedan et le RCP en 1966, le RCF se débarrasse de son équipe pro, bien encombrante...
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 03 Septembre 2014, 16:13

3) LE DÉBUT DE LA FIN

En 1969, les championnats amateur & professionnel évoluent toujours en parallèle. Le premier niveau amateur regroupe près de 70 équipes réparties en cinq groupes qui luttent pour le titre de Champion de France Amateur; le CS Pierrots de Strasbourg décroche pour la première fois la timbale. Il succède à deux clubs emblématiques du CFA avec 4 titres : le Gazelec Ajaccio & Quevilly.
Si les amateurs ce portent bien, il n'en va de même chez les professionnels. De grands clubs historiques ont décidé d'abandonner le professionnalisme; Sète dès 1960, Roubaix, Troyes & le CAP en 1963, Le Havre & Nancy en 1964, le Racing en 1966, puis Toulouse & Cherbourg en 1967, l'ex-Stade Français en 1968. En cette fin de saison 1969, l'hémorragie continu; 6 clubs jettent l'éponge : Lens, Lille, Chaumont, Montpellier, Béziers & Joinville.
Suite à ces nombreuses défections d'équipes professionnelles, la Fédération propose une réorganisation des championnats (Assemblée Fédérale de juillet 69).

Cette réorganisation se fera en deux étapes, avec deux années de transition (Conseil Fédéral de mai 70).
Pour 1970/71 & 1971/72,
- Un championnat Professionnel à 20 équipes.
- Un championnat National à 3 groupes de 16 équipes.
- Le championnat de France Amateur.
Pour 1972/73, la nouvelle pyramide est mise en place, les championnats devenant respectivement la Division I, II & III.
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 03 Septembre 2014, 16:24

4) LA FIN

Des modifications aux règlements sont apportées lors de l’Assemblée Fédérale d’avril 1971. Cela ne change rien pour la saison en cours, mais des changements interviennent pour la saison suivant…

En définitive cette réorganisation se fera en trois étapes. Voici le résultat final :

Pour 1970/71,
- le Championnat de France Professionnel continu avec un seul niveau à 20 clubs.
- la pyramide du Championnat Amateur reste inchangée; le premier niveau national (CFA) passant de 5 à 6 groupes (de 72 à 75 clubs).
- un Championnat Open est créé : il regroupe les équipes «pro» ne participant pas au championnat professionnel et les 3 premiers des 5 groupes de CFA de la saison 1969/70. La Fédération y ajoute des invités, dont l’équipe première d'anciens «clubs autorisés».
Ce «Championnat National» (dit Challenge de la Fédération) est divisé en trois groupes de 16 équipes. On y retrouve 13 équipes professionnelles, et 35 équipes premières amateurs : les 15 qualifiés d'office de CFA [Gueugnon, Sochaux, Strasbourg (ex-Pierrots), Saint-Germain,...], et les invités : 16 équipes en provenance de CFA [Lille, Lens, Mulhouse, Caen,...] et quatre arrivants de plus loin : Le Havre (DH), Alès (DH), Troyes (PH) & Toulouse (??).

À la fin de la saison, et pour la première fois dans l'histoire du football français, il y aura promotion/relégation entre clubs professionnels et amateurs... (Les trois derniers du C.F.P. et les deux derniers de chaque groupe du C.N. contre les premiers de chaque groupe du C.N. & du C.F.A).

Pour 1971/72,

- le Championnat de France Professionnel continu avec un niveau à 20 clubs.
- le Championnat National continu avec 3 poules de 16 (poule A, B, C au lieu de groupe Nord, Centre, Sud).

¤ Suite aux modifications du règlement (avril 1971) :
- le Championnat de France Amateur devient la Division III (D3) à 6 groupes. Il comprend maintenant 4 équipes à recrutement mixte par groupe (les fameuses équipes «Reserve»).
- dans le même temps, les équipes professionnelles qui vont participer en 1972/73 à la même pyramide que les amateurs, deviennent l'équipe première (1) de leur société. De même, l'équipe première amateur des ex-clubs autorisés devient l'équipe réserve (2), idem pour l'équipe réserve qui devient (3), etc.
L’équipe première de Sochaux (amateur) en fait les frais; ne pouvant participer au Championnat National, réservé maintenant aux équipes premières, elle est versée en D3.

En fin de saison, il y a bien sur promotion/relégation, toujours sous réserve que les clubs satisfassent aux conditions de participation fixées par le Règlement Administratif (article 4).

Pour 1972/73, la nouvelle organisation est mise en place :
¤ Une pyramide nationale est créée, réunissant pour la première fois le football amateur et professionnel :
- le Championnat de France Professionnel devient la Division I (D1).
- le Championnat National devient la Division II (D2), avec 2 groupes de 18 clubs.
- l’ex-Championnat de France Amateur est devenu la Division III (D3) à 6 groupes la saison précédente.
Cette pyramide existe toujours de nos jours, les professionnels évoluent maintenant en L1 & L2 ; la zone mixte (Open : pro/amateur) est redevenu le National ; le niveau national amateur c'est vu adjuger un second niveau en 1978 (D4) et a repris également son ancienne désignation : CFA.
[Voir en différente teinte de bleu, l'évolution du championnat, dans le schéma ci-joint]

C’en est fini des équipes professionnelles des clubs autorisés...
...toute société affiliée peut maintenant accéder sportivement au plus haut niveau national professionnel.
(…sauf Luzenac :?: )
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 03 Septembre 2014, 17:35

Image
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 05 Septembre 2014, 13:23

Cette troisième version est la bonne, ou plus très loin de la vérité…
C’est un retour à la première version, avec quels ajustements.


5) POUR ILLUSTRER

Exemple du club «Quelconque», appartenant à la Ligue «Indéfinie».
L’équipe première a des hauts et des bas, évoluant entre la ligue et le CFA.
Les équipes réserves évoluent en championnat réserve jusqu’en 62, époque ou la ligue intègre toutes les réserves en District.
La société demande et est autorisée à utiliser une équipe pro en 1949 ; par manque de résultat, elle est supprimée en 1954.
Sept ans plus tard, le club est de nouveau autorisé à utiliser une équipe pro. En 1969, elle évolue au 2° niveau et rejoint le championnat open en 70 ; devenue équipe 1 en National, puis en D2, elle accède à la D1 en 75…
L’équipe première, devenu équipe réserve en 1971, malgré des difficultés est promue en D3, suite à l’ascension de l’équipe 1 en D1.

Image
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 05 Septembre 2014, 14:18

6) …ET PUIS APRÈS

J’ai visité beaucoup de sites web consacrés au foot, regardé Wikipédia, et lu, entre autre, comme beaucoup, la bible en deux tomes de Thierry Berthou : «Dictionnaire historique des clubs de football français» ; un bon ouvrage, bien fait, mais comportant malheureusement beaucoup d’erreurs, d’imprécisions et d’incompréhensions.
Je n’ai qu’un constat ; tout cela ne fait qu’un, chacun reprenant souvent les informations fausses ou erronées de l’autre…

Personne n’a senti le désir de vérifier ces informations… il est tellement plus simple de recopier, et tellement satisfaisant de se croire dans le vrai, si toutes les sources ont des données identiques… même si elles sont partiellement ou totalement inexactes.

¤ Je ne reviend pas sur le parcourt du F.C. Nancy (voir ici http://footlor1.jimdo.com/clubs-mms/nancy/nancy-villers/ ), mais je me suis permis d’intervenir sur le site Wikipédia (une copie du «Dictionnaire historique», comme d’ailleurs beaucoup d’historiques de club) pour modifier la fin du texte, complètement erronée…
[mes sources : bulletins officiels de la Ligue de Lorraine]

¤ J’ai pris au hasard un club sur le site de ce forum ; je venais de traiter la Ligue du Nord-Est, et j’ai choisi un club de l’Oise :
«Hermès-Berthecourt Athlétic Club»
Bizarrement, Je n’ai pas les mêmes informations :
- Football Club de Hermes : affilié en nov.1941 sous le No.14358
- change de titre en août 1945 : Hermes Athlétic Club
- change de numéro en avril 1947 : No.2814
- change de titre en oct.1954 : Hermes Berthecourt Athlétic Club
[mes sources : bulletins officiels de FFFA et de la FFF]
Nous n’avons vraiment pas les mêmes sources !...

¤ Le cas du RC Strasbourg est plutôt confus selon les sites consultés...
Pour 1969/70,
- le RCS (pro) évolue en D1 (5°)
- le RCS 1 évolue DH Alsace (3° - relégué : la DH uniquement pour les équipes 1)
- le CS Pierrots 1 évolue en CFA Est (1° - promu en CN)
À noter :
Le 21/05/1970 : fusion entre le RCS et ASC Meinau en RC Strasbourg-Meinau
Le 03/06/1970 : fusion entre le RCSM et CS Pierrots en Racing Pierrots Strasbourg-Meinau
Pour 1970/71,
Le RPSM (pro) évolue en CP (18° - relégué)
Le RPSM 1 (ex-Pierrots 1) évolue en CN-Nord (7° - relégué : suite relégation des pros)
Le RPSM 2 (ex-RCS 1) évolue en PH (3°)
Pour 1971/72,
Le RPSM 1 évolue en CN-C (1° - promu en D1)
Le RPSM 2 évolue en D3-Est (5°)
Le RPSM 3 évolue en PH (7°)
[mes sources : Livre d’or du RCS / avec quelques confusions]
Ça a l’air plutôt clair !...

¤ Il y a aussi le cas des règlements et des statuts…
Certain n’en ont jamais lu; beaucoup pense que ce sont les même depuis la création, qu’ils n’ont pas évolués…
On applique alors les règles actuelles aux championnats passés… quelle grossière erreur !
Pour parler d’un championnat de 1956, il faut connaitre un minimum les règlements en vigueur cette année là (type de clubs, barème des points, méthodes de classement et de promotion/relégation,…).
La lecture des contre-rendus des conseils fédéraux permet de voir l’évolution des articles de tous les règlements de la Fédération. Et il y en a des règlements : un pour chaque championnat, pour chaque coupe, pour les clubs, pour les arbitres, etc.
Et c’est la même chose pour chaque Ligue…
Ça en fait des articles…
- C’est l’article 118 du règlement administratif de la LFP, qui interdit justement la montée en L2 de Luzenac !

- Un petit club d’ici, les Portugais du Thillot, régulièrement champion de 3° division (maintenant 4° division), est interdit de promotion à l’échelon supérieure : il n’a pas d’équipe de jeunes… Règlement généraux de la Ligue de Lorraine (titre 6.1.2)… improbable il y a 50 ans !
Chaque club a des droits, mais aussi des obligations (terrain, arbitres, etc.), qui ne sont pas les même qu’hier…

- Et pour différencié les ex aequo dans le classement d’un groupe ?
Plusieurs méthodes ont été ou sont utilisées : le match de barrage, la pièce, le goal-average (but+ ÷ but-), la différence de but (but+ - but-), les résultats particuliers (entre ex aequo), la meilleur attaque (but+), le rang (équipe 1 avant équipe 2, équipe 2 avant équipe 3, etc.),…
Sans connaitre le règlement en cours, à une période donnée, dans un championnat donné, difficile de savoir quel est la méthode utilisée (ou l’ordre des méthodes) !

- Et je ne parle pas des formules de promotion/relégation, d’attribution de points, d’homologation de terrains ou de procédure d’appel… ni des règles du jeu…

Patience, c'est bientôt fini ! :arrow:
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par FanClub51 » 05 Septembre 2014, 15:20

7) …ET POUR FINIR

Pour illustrer toutes ces contradictions, prenons un article tiré du numéro 1309 du mercredi 19 mai 1971 de France Football. Pas le F.F. lu par tous les amateurs de foot, mais l’OFFICIEL, publié par la Fédération Française de Football.
Image
En relisant toutes (vraiment toutes) les sources citées plus haut (sites web, wiki, dictionnaire historique), que peut-on en déduire ?

La FFF se trompe en donnant le nom de CFA pour le championnat de 1970/71 ?
La FFF se trompe en ne plaçant pas un 2, un B ou un R après les noms de Reims, Nantes, Saint-Étienne, Metz ou Bordeaux ??
La FFF se trompe encore en utilisant le terme « équipes amateurs de clubs pros» ???
La FFF a tort de dire que c’est la «dernière année en C.F.A.» et que la prochaine sera la première de «troisième Division» ????
La FFF a encore tort de dire «la nouvelle formule… verra 4 équipes de clubs pros à recrutement mixte par groupe», ce qui sous-entend qu’il n’y en avait pas avant… ?????
La FFF donne aussi un mauvais classement du championnat ??????


La 3F, qui gère le football en France, affilie les sociétés, organise et règlemente les championnats, donnerait de fausses informations dans ses bulletins officiels ?!?
Si la FFF a réellement tort, alors, moi aussi j’ai tort… oubliez tout ce que je viens d’écrire…

Je reconnais qu’il y toujours des erreurs, mais elles sont là pour être corrigées : dans le texte, 3° ligne, il faut lire «troisième» et non «quatrième» ; dans le classement Nord, il manque Senlis ; le terme «clubs pros» n’est pas super bien approprié, un club étant une association loi 1901, mais il résume bien «clubs disposant d’une équipe professionnelle».

Je ne suis pas Don Quichotte, je ne lutte pas contre des moulins à vent…
À vous de jouer… ;)
Avatar de l’utilisateur
FanClub51
 
Message(s) : 20
Inscription : 14 Septembre 2013, 19:50

Re: La fin des équipes professionnelles

Message par jacques » 06 Septembre 2014, 14:16

Intéréssant tout cela...
C'est vrai qu'il faut connaître les reglements des compétitions que l'on cherche, mais il faut faire abstraction de tout ce qui est comptemporain.
Avant guerre, la ligue de Paris et du Centre ( ailleurs peut-être) terminaient leurs championnats en février ou mars, avant des interminables barrages pour un possible accession. Inconcevable aujourd'hui.
jacques
 
Message(s) : 33
Inscription : 23 Juin 2013, 12:23


Retour vers Votre premier forum

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron